mardi 15 septembre 2015

L'heure du sevrage qui s'éternise encore et encore !

Et oui, vous me connaissez, vous ne serez pas choqués, j'allaite encore ... 

Il aura presque 3 ans, et il y a toujours des moments où il réclame, de moins en moins, mais quand même ! 

C'est toujours un formidable moyen de calmer les douleurs, c'est toujours bon pour son système immunitaire, et bon pour mon sommeil. 

Après la réflexion d'une amie, je me dit que ce n'est peut-être pas si bon pour mon poids !

Il est vrai que juste après la naissance, l'allaitement, permet normalement de retrouver sa forme relativement rapidement. 

Sauf que pour moi cela ne s'est pas du tout passé comme cela. J'avais pris 13 kg pour ma grossesse, 3 semaines après la naissance j'en avais perdu 8 après j'en ai repris 10 et puis j'ai continué à monter, j'en ai perdu 8 encore et puis repris donc actuellement je dois me traîner environ 18 kg en trop, je dis environ car je ne me suis plus pesée depuis un moment, je n'ai pas envie de voir un chiffre démoralisant sur la balance, ma perte d'appétit n'a pas encore duré assez longtemps ! 

Cet été j'ai vu un psy et coach spécialiste dans le rapport à la nourriture, il m'a donné plusieurs pistes intéressantes, il faut croire que je n'étais pas encore prête à ce moment-là, mais ces conseils je les applique de mieux en mieux : 

- manger en conscience, écouter son appétit, ses émotions, ses envies, prendre du recul
- manger plus lentement : ne pas porter à la bouche la bouchée suivante avant d'avoir tout à fait terminé la précédente
- faire une pause au milieu du repas et se demander si on a encore vraiment faim
- ajouter à ma vie des tas d'autres sources de plaisir qui ne soient pas liées à la nourriture ! 
Du coup je chante, je sors, je me remets à jouer avec de la peinture et des marqueurs ! et j'ai bien fait les soldes aussi ! Demain, j'irai à l'aquagym, pour découvrir, car je ne connais pas, et mes genoux souffrent dès que je marche trop ou fait trop de vélo d'appartement ! 

J'ai fait une belle digression, tout ça pour dire qu'une amie m'a dit qu'elle avait perdu du poids au moment du sevrage. 

En repensant au phénomène qui cause la cellulite, je commence à penser que c'est possible, peut être que mon corps est toujours en mode stockage pour être sur de pouvoir couvrir nos besoins à tous deux ... et que quand les besoins diminueront, je pourrai perdre plus facilement, comme avant, quand j'étais jeune, dit la vieille de 30 ans ;-) 

L'autre chose que j'ai aussi commencée, toujours dans la même optique de recherche modérée des plaisirs : c'est de me maquiller plus souvent. 




Je n'étais pas fan avant, car je ne connaissais pas de produits cosmétiques bio de qualité, donc intuitivement, je n'avais pas envie de mettre des tas des choses potentiellement immondes sur ma peau, et si j'aimais les vêtements bien coupés et bien assortis, je préférais la beauté au naturel. Je gardais le sophistiqué pour les grandes occasions, ou le matin où l'envie me prenait ! 



Et force est de constater que l'envie me prend beaucoup plus souvent, et que j'en reçois des compliments, et que ma main devient de plus en plus sûre avec l'eye-liner ! 

A défaut d'être svelte, mon visage semble plus agréable à regarder, malgré les cernes que je traîne depuis toujours et qui ne sont jamais parties. Pourtant, j'ai aussi entendu dire, que parfois, elles disparaissaient avec le changement de métabolisme de la grossesse ! Mais pas pour moi, il faut croire qu'elles font parties de mon héritage familial et de mon identité ... comme mon foie ... 

Par contre, j'ai gagné un autre truc que je n'avais jamais connu avant d'être enceinte, enfin pas à mon souvenir : les brûlures d'estomac ! J'ai constaté que c'est surtout quand je bois du café ! Chez moi, le café est un subtil moment plaisir, et j'aime vraiment cette boisson, bien plus que le thé et autres tisanes. Par contre, j'avais lu dans le livre des régimes selon les groupes sanguins de d'Adamo que le café ne convient pas aux personnes de mon groupe, O, je n'avais jamais trop compris pourquoi, parce qu'il ne m'empêche même pas de dormir ! Maintenant, je le sens ! 

Et donc voilà, pour ce qui est du sevrage, je ne sais pas quand il se fera, j'arrête d'y penser, et je refuse des tétées de temps en temps, comme je prends encore des photos aussi ! Tout est dans les mains de Manoah ... j'avais cru que l'entrée à l'école serait un bon moment pour la fin, maintenant je m'arrête sur la date des 3 ans, on verra bien ! 





L'entrée à la maternelle checked


Quelle aventure ! Nous sommes le 15 septembre, il est maintenant temps de vous raconter tout cela !

Comme je l'avais dit, j'étais plutôt enthousiaste pour sa première rentrée. Surtout que les deux stages qu'il a fait durant les vacances se sont très bien passés, il s'est vite habitué à ces nouveaux endroits et nouvelles têtes, et les adultes responsables le disaient tout à fait prêt ! 

Par contre, il n'avait plus envie d'aller à la crèche après le premier stage qui eu lieu fin juillet, donc je l'ai gardé davantage, et cela aussi s'est mieux passé que ce que j'avais imaginé ! Je n'avais pas le coeur de le laisser dans des locaux surchauffés, sans jardin et avec toujours les mêmes activités qu'il connait depuis des mois, donc je n'ai pas voulu insister pour qu'il y retourne. 

Par contre, nous avons préparé un petit souvenir pour l'équipe qui s'est très bien occupée de lui depuis novembre 2014 et, en échange, il a reçu son diplôme de l'enfant sage, une farde avec ses dessins et un petit plumier minions. Nous sommes allés dire au revoir, en promettant de revenir donner des nouvelles aux prochaines vacances scolaires. 

Et le grand jour arriva. 

J'étais toute excitée ! Nous avons rencontré une autre famille à l'arrêt du bus, avec deux petits métisses, comme le mien, sauf que le papa était plutôt d'origine pakistanaise ou quelque chose comme cela ... et le petit garçon avait le même âge que mon fils, seulement il n'est pas dans la même classe. 

Il s'avère que son instit principale travaille en 4/5e donc le lundi il a quelqu'un d'autre, pour de si petits, ce n'est pas l'idéal ... mais bon ... 

On a salué la maitresse, j'ai récupéré des documents, ensuite on a mis le manteau et le sac au porte-manteau, et les collations dans les petits caddies préposés à cela. Puis il a commencé à jouer avec des bateaux, la première fois que j'ai dit que j'allais partir, il s'est un peu effondré, alors je suis restée encore quelques minutes, et quand je suis vraiment partie, il chouinait légèrement ... 

Le soir, quand je suis retournée le chercher, il donnait la main à l'éducatrice de la garderie et il m'avait mouillé son pantalon ! 

Ce fut pareil pendant les 8 premiers jours. Sauf que dès le 2e jour, le matin c'était : je ne veux pas aller à l'école, nnnnnooooooonnnnnn



Avec bien sûr, refus de s'habiller, refus de marcher jusqu'au bus ... et moi qui arrivait à chaque fois en retard au travail, je ne vous dis pas le stress ... 

Surtout que le lundi suivant j'ai voulu discuter avec l'instit et j'ai compris qu'elle était en 4/5e, et puis, celle que j'avais devant moi, me rassurait "bêtement" : "oui c'est normal il a besoin de s'adapter, y'a 2 ou 3 enfants comme cela, c'est normal ne vous en faites pas"

Merci, je sais tout cela, moi ce que je voulais savoir c'est comment se sent-il, qu'avez-vous observé ? à quels moments, mais c'était logique qu'elle ne puisse rien me dire, vu que pour elle, c'était son premier jour avec lui vraisemblablement ! Cette réflexion-là, je me la fais maintenant !

A ce moment-là, cela m'a coupé l'appétit et le sommeil, je peux accepter une difficulté que je comprends, qui est identifiée clairement, mais juste savoir "que ça ne se passe pas super bien", sans savoir exactement le comment du pourquoi, cela m'est insupportable, tout comme le fait d'arriver systématiquement en retard au travail, cela me met de mauvaise humeur ! 

Donc bien sûr, le corps a lâché, et le mercredi, j'étais juste incapable de me lever pour aller travailler ! Le jeudi je suis allée voir mon médecin qui m'a dit de prendre du magnesium, car j'avais déjà ce qu'il fallait pour soigner mon rhume ! Elle m'a aussi donné mon vendredi !

Le magnesium a été souverain, tout comme la décision de mon mari de s'occuper à nouveau d'aller le conduire et le chercher pendant 10 jours, à partir d'aujourd'hui donc ! 

Et ce matin, tout s'est très bien passé ! Pas de crise le matin, pas de pantalon mouillé ! 

L'autre point qui me pose problème, c'est bien ce qu'il mange : beaucoup trop de sucreries, mais le souci c'est que je n'ai pas l'impression d'avoir beaucoup de possibilités pour qu'il mange sain tellement il refuse les légumes. 

De plus, sans repas chaud, pour lui les choix sont restreints, vu qu'habituellement, nous ne sommes pas vraiment des dévoreurs de pain, il mange plus de pâtes, de riz et de frites. Seulement toujours tièdes et sans sauces ni mayonnaises, il accepte seulement le fromage râpé sur les pâtes. 

Et ce qui le fait manger des légumes c'est, soit les pots pour enfant de 6 mois de chez carrefour, soit manger comme tous les enfants à la crèche, soit cuisiner une quiche soi-même ... mais je ne suis pas sûre qu'il mangerait la quiche sans qu'elle soit réchauffée ! 

Donc pour le moment son lunch c'est deux tranches de pain et deux tranches de jambon, et puis il a des biscuits, une compote et de l'eau bien sur, mais j'ai l'impression qu'il boit bcp moins qu'à la maison, ou alors on lui remplit sa gourde sur place ! 

Pendant le premier stage, je lui avais mis des tomates cerises, mais il n'en a pas voulu ... Il faudra tenter avec d'autres choses ! 

Si vous avez des idées, je suis preneuse ! 

Les fruits, il accepte juste les bananes et les pommes et il a enfin goûté un petit morceau d'ananas ! 

Mais les compotes de fruit il les mange toutes. Moi qui aies toujours adoré les fruits, je ne comprends pas qu'il ne les souhaite pas en morceaux. Il faudra aller les cueillir sur l'arbre, ça pourrait marcher.  

Bref, c'était une sacrée aventure et ce n'est pas terminé !

En dehors de cela il rentre totalement crevé, si bien qu'à 19h, il doit dormir, il doit se réveiller pour 7h actuellement. 

Le dernier mardi où je suis allée le chercher, il ne donnait plus la main à l'éducatrice de la garderie quand je suis arrivée, il jouait au bac à sable avec d'autres enfants, j'étais contente, un petit pas de franchi !